Voici les différents types de pause d’extensions : Kératine, tressage, tissage, clips

Publié le par Edie

Fixation par points de kératine chaude ou froide :

Il s’agit de l’une des techniques la plus pratiquée actuellement. Pour vous faire gagner en longueur mais aussi en volume, le coiffeur fixe grâce à ce que l’on assimile à de la "colle", la kératine, une mèche d’extension de plusieurs cheveux (naturels ou synthétiques) à une mèche de vos propres cheveux. Les points de colle "fondus" à chaud ou à froid (par des ultrasons) doivent être placés à au moins un centimètre de votre cuir chevelu.

   coiffureseptembre2010-004.JPG coiffureseptembre2010-002.JPG

Bonding Glue pour la tenue des tissages (c'est le flacon noir) et pour enlever la colle le flacon blanc.

 Fixation par clips :

Comme pour les précédentes, ces extensions sont posées en "rideau" à l’aide de petites barrettes appelés "clips". Mais cette fois, le coiffeur, c’est vous ou vos amies ! Il vous suffit de prendre une mèche de cheveux et d’y clipper vos extensions.

(les deux techniques employées au salon)

 Fixation par tressage :

Cette technique permet de fixer les extensions en les tressant tout simplement à vos cheveux naturels.

(cette méthode séduit de plus en plus les jeunes Européennes, même si les cheveux afros l’on déjà adopté depuis longtemps)

 Fixation par tissage : 

Ici, ce ne sont pas des mèches que je vous pose, mais des bandes de cheveux. Pour les appliquer,je commence d’abord par vous faire une tresse collée (dans le sens plaquée) autour du crâne.

Ensuite, je vais "coudre" ou tisser la bande de cheveux (toujours naturels ou synthétiques)

sur cette tresse plaquée afin de créer un "rideau" de cheveux.


  meches-sept2010-005.JPGmeches-sept2010-004.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article